Prendre soin

Actualité de la recherche en santé

Autour de la chaire ARCHIDES@-chaire de recherche et d’enseignement en architecture et design de la santé, la thématique Prendre soin est transversale à l’ensemble de la pédagogie de l’école Camondo.

Documents disponibles au Centre de documentation de l’école Camondo :

  • Livres : Prendre soin
  • Articles : Prendre soin et aussi les revues Frame numéro 121, mars 2018, dossier Healthcare spaces et Etapes: numéro 244, juillet-août 2018, dossier prendre soin, disponible au format numérique sur demande
  • Vidéos : Prendre soin
  • Mémoires d’étudiants : Prendre soin

4 grands domaines, auxquels s’ajoute une sitothèque :

  • 1-Prévenir et compenser
    • Santé mentale

    Créée en 2018, l’association ATHAMAS rassemble des chercheurs en histoire de l’art autour d’un projet visant à interroger les pratiques artistiques expérimentales de la deuxième moitié du XXe siècle à nos jours, et les théories de l’antipsychiatrie qui apparaissent et se développent au cours des années 1950 à 1970. Son ambition est d’initier une plateforme interdisciplinaire de recherche destinée à fédérer des initiatives engagées dans le domaine d’une porosité entre productions visuelles et antipsychiatrie. Programme du séminaire

    La participation des usagers en santé mentale. Dossier de la revue Rizhome

    • Réhabilitations

    L’Hôtel-Dieu à Paris, Anne Démians et Pierre-Antoine Gatier

    Retisser les liens entre urbanisme et santé: quelle place pour l’hôpital demain dans la ville ?Association internationale du développement urbain INTA

    Le bien-être à l’hôpital sans murs, une gageure ?Pour l’hôpital du bien-être, la coconstructionHôpital 3.0 quelques clés de conception. Articles parus dans Chroniques d’architecture

    Séminaire Usages et ambiances pour habiter, Une nouvelle vie pour l’Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand: un patrimoine partagéAnne Embs, Conservateur régional adjoint des monuments historiques, site de Clermont-Ferrand Direction régionale des Affaires culturelles, Auvergne-Rhône-Alpes, conférence donnée à l’Ecole Camondo le 21 novembre 2018

    • Vieillesse

    Peut-on se passer de l’EHPAD ? Journée d’étude à l’ENSAP Bordeaux

    Synthèse du séminaire Vieillir avec des jeunes: restaurer les liens entre générations. Logevie Groupe Action Logement, Forum Urbain, PAVE, ENSA Bx, Centre Emile Durkheim

    Alzheimer: le bien-être des malades passe aussi par l’architecture. France Inter

    Quel rôle de l’urbain dans l’inclusion des personnes âgées ? Article revue Lumières de la ville

    Programme de recherche PAVE / “Habitat, vieillissement et filières de production : vers des innovations sociales?”

    De la structure d’accueil au lieu de vie, publication en ligne du rapport PAVE pour la CNSA

    Bien vieillir chez soi en milieu rural, Mounia El Kotni, 2017, pour le collectif La fabrique des territoires innovants (FTI)

    • Enfance

    European Healthcare Design Winner COACH – Interactive and Playful Centre for Overweight Adolescent and Children’s Healthcare of the Maastricht UMC+

    Prestigious iF DESIGN AWARD 2019 for Experience Design Office MMEK’

    • Care

    Théories et pratiques du Care. Colloque.

    Recherche en soins infirmiers. Revue

    Ouvrages, articles, travaux d’étudiants autour et à propos du Prendre soin au catalogue de la bibliothèque de l’école Camondo

  • 2-Environnement et santé

    Axe de recherche du laboratoire EVCAU, de l’ENSA Paris Val-de-Seine

    • Perturbateurs endocriniens

    Substances capables d’interférer avec notre système hormonal, les perturbateurs endocriniens peuvent être présents dans les aliments, les cosmétiques, les emballages, les médicaments ou encore les produits de traitement des cultures. Face aux spécificités de ces composés et à la diversité des sources d’exposition, développer la recherche est crucial pour mieux comprendre les effets selon les doses d’exposition et les périodes de vulnérabilité, et pour renforcer la surveillance, la prévention et la gestion des risques. Ces enjeux sont au cœur du projet de la nouvelle Stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens (SNPE2) couvrant la période 2019-2022.

  • 3-Innover en santé
    • Réalité augmentée

    La réalité virtuelle pour former les experts médicaux à la gestion d’équipe en situations de crise : le projet ANR VICTEAMS

    Co-financé par l’Agence nationale de la recherche (ANR) et la Direction générale de l’armement (DGA), le projet VICTEAMS (2014-2019) regroupe 7 partenaires : Heudiasyc (UMR UTC CNRS 7253), le LIMSI – CNRS, l’Institut de Recherche Biomédicale des Armées (IRBA), le CEA – LIST, l’Ecole du Val de Grâce, la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris, et Reviatech. Le projet a aussi reçu un soutien financier de la région Hauts-de-France et du Fonds européen de développement régional.

    • Santé et numérique

    Blog L’Ecole de design de Nantes

    Télémédecine

    Le suivi médical et le numérique

    Domotique et santé

    La robotique transhumanisme DIY

    Le serious game dans la santé

    Numérique et handicap

    • Services prospectifs

    Hôpital du futur. Trois questions à Thierry Courbis. Article de Chroniques d’architecture

  • 4-Perdre son autonomie

    Ménager le soin – « Aux petits soins » cours d’Ariane Wilson et Pierre David à l’ENSA Paris Malaquais

    • Santé mentale

    Créés en milieu psychiatrique: des objets en instance. Depuis plus de deux siècles, des objets sont créés en institutions psychiatriques et autres lieux de soin. Ils sont de toutes sortes, dessins, peintures, modelages et sculptures, écrits, tapisseries…etc., et de tous formats. Faute de statut administratif qui pourrait définir leur place et les devoirs de l’institution les concernant, ils restent des passagers clandestins, des objets en instance. Ne nous sont souvent parvenus que des rescapés, sauvés de la destruction et de l’oubli par des initiatives individuelles : collectes à des fins diverses, collections privées et publiques. Plus récemment, les ateliers d’art-thérapie ont officialisé la création dans les lieux de soin, sans que leurs objets n’aient davantage de statut. Les questions essentielles, éthiques et juridiques, concernant les créations et leurs auteurs restent posées : leur présence, leur fonction, leur avenir ? Et qui en décide ?

    Au-delà du sans-abrisme et de la psychiatrie. Revue Vie sociale

    • Migrants

    Le séminaire ANR Premiers Pas s’inscrit dans le cadre de la recherche-action Premiers Pas (2016-2019 /ANR-ARS Aquitaine-Fondation des amis de MdM), portant sur l’accès des personnes étrangères en situation irrégulière (ESI) en France au dispositif de l’Aide Médicale d’Etat (AME) et aux services de santé

    Femmes et hommes en exil : ville, architecture et soin”. Equipes de recherche : EVCAU (ENSAPVS), ATE (ENSA de Normandie), ANR BABELS, Institut des Convergences et des Migrations (ICM), PUCA ( Plan Urbanisme, construction et architecture)

  • 5-Sitothèque Prendre soin
    • Le réseau ANACT (Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail) pour l’amélioration des conditions de travail a pour vocation d’améliorer à la fois la situation des salariés et l’efficacité des entreprises, et de favoriser l’appropriation des méthodes correspondantes par tous les acteurs concernés. Il aide les entreprises et les autres organisations à développer des projets innovants touchant au travail. Le réseau ANACT encourage les entreprises à placer le travail au même niveau que les autres déterminants économiques (produits, marchés, technologies?) et privilégie la participation de tous les acteurs de l’entreprise (direction, encadrement, salariés) aux projets de développement. Son site met à disposition de l’internaute certaines de ses études en texte intégral, sa revue « Travail et Changement », des fiches pratiques. Il est possible de commander en ligne ses ouvrages. Il développe également 4 espaces thématiques : changement d’organisation, promotion de la santé au travail, populations au travail, secteurs et métiers.
    • Archives en ligne de l’AP-HP
    • ARgSES est une association de chercheurs en économie de la santé, qui ont fait la plus grande partie de leur carrière à la Division d’économie médicale du Credoc, puis ont contribué activement à la création du Credes (actuellement Irdes) en 1985. Elle met en ligne une bibliographie des travaux de ses membres de 1998 à nos jours. Les travaux antérieurs sont à consulter sur le site de l’Irdes : www.irdes.fr
    • La santé dans les bibliothèques des écoles d’architecture en France : Archires
    • Bibliothèque de l’Organisation mondiale de la santé : Bibliothèque mondiale de la santé
    • BIR (Banque d’Information sur les Recherches)
      – Accès au serveur BIR/BPI (laboratoires, équipements, thèmes de recherche, publications)
      – Accès à d’autres serveurs de l’Inserm
    • La santé chez les sociologues, ethnologues, anthropologues et autres logues : Cairn.info
    • Consultation publique : Campus Hospitalo-universitaire Grand Paris Nord
    • Créé en 1982, le CEDIT (Comité d’Evaluation et de Diffusion des Innovations Technologiques) est une agence hospitalière d’évaluation des technologies médicales qui est chargée de formuler des avis au Directeur général de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) sur l’opportunité, l’ampleur et les modalités de diffusion des innovations technologiques dans les établissements de l’AP-HP. Ces avis donnent lieu à des rapports qu’il est possible de commander au Cedit.
    • Le groupe Cegedim – Division Santé offre divers services dans le domaines des technologies et des services liés à l’information médicale, à destination des professionnels de santé et des laboratoires pharmaceutiques. Ces prestations s’appuient sur la maîtrise des technologies de pointe relatives aux bases de données, à l’informatique, à l’internet et aux réseaux. Ainsi, les produits de la division Santé couvrent essentiellement l’informatisation des professions de santé et les systèmes d’information, le marketing santé, l’exploitation statistique à partir de panels de médecins.
    • Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations (INSERM – Université Paris Sud). Il regroupe 16 laboratoires de recherche.  Chacun s’intéresse, dans son domaine de compétence, à la recherche sur les déterminants de santé des populations. Le croisement des différentes disciplines (épidémiologie, statistique, génétique, sciences sociales etc) permet d’aller plus loin dans la découverte et la compréhension des facteurs de risque de pathologies chroniques (maladies cardiovasculaires, respiratoires, cancer, sida). Il permet également de mieux cerner les pratiques professionnelles médicales et les transformations des systèmes de santé. Le site présente son projet scientifique, les publications  les séminaires qu’il organise, les enseignements qu’il propose,  et une liste de liens utiles.
    • CEPREMAP (Centre pour la recherche économiques et ses applications). Sous la tutelle du ministère de la recherche, cet institut  contitue une interface entre monde académique et monde économique. Les activités du CEPREMAP sont réparties en 5 programmes scientifiques et une équipe dédiée à la modélisation macroéconomique. La thématique santé/travail est une des composantes de ses travaux.
    • Le CERIM (Centre d’Etudes et de Recherche en Informatique Médicale) est un laboratoire de la Faculté de Médecine, situé à l’Université du Droit et de la Santé de LILLE II. Celui-ci réalise des recherches en informatique médicale, biostatistiques, et en ergonomie cognitive. Les références bibliographique du Cerim sont consultables sur le site. Il dispense également des formations en informatique et en statistiques.
    • Le CERMES3 (Centre de Recherche Médecine Science Santé Santé Mentale Société) est issu du regroupement du Cermes et du Cesames. Cette unité mixe de recherche rassemble sociologues, historiens, économistes et anthropologues pour développer des travaux de recherche portant sur les transformations récentes des rapports entre médecine, science, santé, santé mentale et société.
    • CES (Collège des Economistes de la Santé). Association des économistes Français de la Santé. Présentation de ses activités,  de ses publications et annuaire de ses membres.
    • Le CETAF (Centre technique d’appui et de formation des centres d’examens de santé), Centre Technique d’Appui et de Formation des Centres d’Examens de Santé a été créé en 1994 pour accompagner les Centres d’Examens de santé (CES) dans leurs missions d’examens de santé, d’éducation pour la santé et de recherche épidémiologique.
    • CNEH (Centre National de l’Expertise Hospitalière). Organisme de conseil, audit et formation spécialisé dans le secteur sanitaire et médico-social pour les professionnels de santé. Publie la revue Technologie et Santé ainsi que Actualités Juri-Santé.
    • Credoc (Centre de Recherche pour l’Etude et l’Observation des Conditions de vie). En dehors d’une présentation des activités du centre, ce site donne accès aux différentes publications : « Consommation et modes de vie » : résumé des numéros depuis 1985 ; « Collections des rapports » et « Cahier de recherche » : la recherche se fait par thème.
    • Les CRIPS (Centre Régional d’Information et de Prévention du Sida) ont pour mission la diffusion et la mise à disposition d’informations sur la prévention de l’infection par VIH. Ils travaillent en réseau, et ont créé un site internet qui héberge les pages Web de chacun. Les pages Web sont inégales selon les régions. Le CRIPS de Provence-Alpes-Côte d’Azur met à disposition toute une série d’informations sur ses activités, mais aussi des synthèses et dossiers documentaires en texte intégral
    • Edess (nouveau nom de EDISanté) est une association Loi 1901, groupement d’acteurs de la santé, de l’assurance-maladie et du médico-social. Sa vocation: participer à la normalisation des échanges de données dans la perspective de la continuité des services et d’une gestion plus efficace du système de santé et de l’action sociale.. Le site présente l’association (mission, membres, organisation , statuts), les groupes de travail qui sont ouverts à tous les organismes impliqués dans le développement des échanges dans les réseaux de Santé, des documents publiés par Edess.
    • La FNARS (Fédération Nationale des Associations d’Accueil et de Réinsertion Sociale) FNARS est une fédération regroupant 870 organismes et associations autonomes agissant sur le terrain de la lutte contre l’exclusion. Elle évalue les actions menées et les dispositifs mis en place, examine la pertinence des réponses aux diverses demandes sociales, vérifie leur cohérence, mesure les résultats obtenus, suggère des pratiques de prévention,… Elle forme et conseille les cadres et acteurs associatifs professionnels ou bénévoles. Enfin, elle assure également une mission d’information par le biais de diverses publications, dont l’annuaire « Accueil, hébergement, insertion », le guide des CHRS, des dossiers thématiques, des recensions d’expériences, des guides juridiques, des études et enquêtes, une publication mensuelle? On trouvera sur ce site une présentation de la FNARS, les textes fondamentaux sur lesquels reposent ses valeurs, des informations sur l’actualité sociale, ses communiqués, la liste de ses publications, une rubrique formation continue, et un agenda de ses événements.
    • Fondation de l’avenir. Financée par des entreprises et des institutions, la Fondation de l’Avenir a pour mission le soutien à la recherche médicale appliquée visant à améliorer les techniques et les pratiques de soins pour tous.
    • GERHNU (Groupe d’étude et de réflexion des hôpitaux non universitaires) . Cette association, créée il y a 31 ans par des médecins, se veut un trait d’union entre les acteurs de l’hospitalisation dans leur réflexion sur les objectifs de santé publique et la modernisation de l’hospitalisation.
    • GIS-Iresp (Institut de recherche en santé publique) . Cet institut fait suite à l’Institut virtuel de recherche en Santé Publique (IVRSP). Le GIS « Institut de recherche en santé publique » a pour objectif de développer en partenariat la recherche française en santé publique aux niveaux régional, national et international par  la coopération des différents partenaires associés autour d’une stratégie scientifique concertée, la facilitation de l’accès de l’ensemble des partenaires aux informations utiles à la recherche en Santé Publique, et la valorisation des résultats de la recherche en santé publique. Elle offre notamment une base de données d’appels d’offre dans ses champs de compétence.
    • HESPER (Health Service and Performance Research). Ce laboratoire de recherche de l’Université de Lyon 2 travaille sur deux principales thématiques : la performance de l’offre de soins et le patient/usager. Son site présente ses travaux et collaborations.
    • INMA (Institut National de Médecine Agricole). Cet institut offre des actions de formation de référence aux métiers, aux savoirs et aux pratiques liés à la santé en milieu agricole, et a un rôle privilégié dans la formation initiale et complémentaire des médecins du travail. D’une manière générale, l’INMA encourage les coopérations et les échanges entre le monde de l’enseignement, le milieu professionnel et la recherche, et organise chaque année des colloques sur des thèmes d’intérêts communs.
    • Le site de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale). Informations générales, recrutements, appel d’offre, colloques, publications. On peut accéder aux informations publiées dans leur rapport annuel : organigrammes, chiffres sur l’Inserm, champs de recherche, la vie scientifique de l’Inserm, les partenariats, la modernisation de l’administration, les personnels de l’Inserm, les ressources financières (budget, dépenses)…
    • Le site de l’INRS (Institut National de la Recherche et de la Sécurité pour la Prévention des Accidents du travail et des Maladies Professionnelles) est dédié à la prévention des risques professionnels. Il met en ligne des dossiers web et synthèses sur des thèmes de prévention, des actions de formation, une présentation de ses travaux d’études, de recherche et d’assistance, ainsi que 13 bases données : organismes agréés, maladies professionnelles, fiches toxicologiques, Métropol, Biotox, Caces, Eficatt, Solvex, INRS Biblio, EPICEA?
    • Institut Curie . Fondation privée à but non lucratif créée par Marie Curie, l’Institut Curie poursuit sa mission : proposer aux malades atteints de cancer des traitements des cancers innovants et mener des recherches contre le cancer grâce à ceux qui décident de faire un legs ou de faire un don à son profit.
    • Institut Pasteur . Fondation privée à but non lucratif dont la mission est de contribuer à la prévention et au traitement des maladies, en priorité infectieuses, par la recherche, l’enseignement, et des actions de santé publique.
    • Institut Pasteur-Lille . Fondation privée qui a notamment pour activité le développement des recherches fondamentales et appliquées sur toutes questions théoriques ou pratiques liées à la santé de l’Homme et de son environnement, et de leurs conséquences sur la santé publique.
    • IRDES (Institut de recherche et documentation en économie de la santé). Constitué en Groupement d’intérêt public (Gip) , produit une recherche indépendante dont les résultats sont diffusés à travers des publications scientifiques à comité de lecture et également à travers les publications et produits documentaires de l’Irdes qui s’adressent tant aux chercheurs qu’aux acteurs et institutionnels des domaines de la santé et de la protection sociale.
    • LEGOS (Laboratoire d’Economie et de Gestion des Organisations de Santé). Le LEGOS (université Paris Dauphine) développe l’essentiel de ses activités de recherche, d’enseignement et d’expertise dans le domaine de l’analyse économique des secteurs sanitaires et sociaux. L’activité de recherche théorique et appliquée s’organise autour de cinq axes principaux : régulation et financement des systèmes de santé ; évaluation, qualité, performance; vieillissement et soins de long terme; accès aux soins et inégalités de santé: santé et travail.
    • MAPI Research Institute. Créé en 1995, le MAPI research institute s’est donné pour objectif de faire avancer la science et la pratique des évaluations de la qualité de vie liée à la santé (QOL). Il collecte, conserve et diffuse l’information sur la qualité de vie et les résultats en santé. Sur le site, l’institut présente les services qu’il peut rendre par le biais de son centre d’information : recherches sur les questionnaires en évaluation de la qualité de vie (conditions d’utilisation, disponibilité, traductions, questionnaires spécialisés pour une pathologie), diffusion de publications, vente de bases de données. Leur lettre « Quality of Life Newsletter » est accessible en ligne sur recherche par mot-clé.
    • MIPES (Mission d’Information sur la Pauvreté et l’Exclusion sociale en Ile-de-France). Face à la spécificité des phénomènes de précarité et d’exclusion en Ile-de-France, l’État et la Région ont créé le MIPES en 2001, instance permanente pour optimiser la connaissance des besoins sociaux. Elle rassemble, coordonne, valorise et met en perspective les données statistiques, études et enquêtes menées sur la pauvreté et l’exclusion sociale ; elle organise une veille sociale pour appréhender les phénomènes émergents ou cumulatifs susceptibles de frapper certaines populations fragiles ou certains territoires franciliens ; elle soutient la réflexion de tous les acteurs impliqués, elle contribue aux activités conduites sous l’égide de l’Observatoire National de la Pauvreté et de l’Exclusion Sociale afin, notamment, de faire écho aux spécificités franciliennes. Le site fournit une présentation de la mission, et donne accès à diverses publications.
    • La MRIE (Mission Régionale d’Information sur l’Exclusion) est une association de loi 1901 qui soutient la lutte contre la pauvreté et l’exclusion en Rhône-Alpes en assumant quatre fonctions : une fonction d’observation et de veille, de développement de la connaissance, une fonction d’étude et d’animation de la réflexion, une fonction de sensibilisation des décideurs et des acteurs aux enjeux de la lutte contre l’exclusion et à leur déclinaison opérationnelle, une fonction de communication à travers différents outils de diffusion et d’animation et des rencontres locales. Le site présente la structure, ses publications, et quelques définitions sur la pauvreté, la précarité et l’exclusion. Il permet également de s’inscrire pour recevoir une lettre électronique de la MRIE.
    • Observatoire de l’accès aux soins de la Mission France de Médecins du Monde. Médecins du Monde a décidé de se donner les moyens d’observer la réalité ou non d’un meilleur accès aux soins et de témoigner sur les manques éventuels et sur les populations qui restent en difficulté d’accès aux soins dans notre pays, d’où la création de l’Observatoire de l’Accès aux Soins en 2000. Le site présente des données statistiques sur la population reçue (sexe, âge, nationalité, situations de vie), sur les aspects médicaux (retard au recours aux soins et nécessité de soins d’urgence, santé bucco-dentaire), sur les liens entre santé et logement (effets sur la santé, domiciliation), sur leur couverture sociale (couverture maladie, obstacles à l’accès aux soins). Il est également possible de télécharger leur rapport annuel.
    • L’ODAS (Observatoire national de l’Action Sociale) a été créé le 14 juin 1990 sous forme associative afin de permettre, à partir d’enquêtes et d’études, le développement dans un lieu neutre d’une réflexion commune des principaux décideurs et acteurs de l’action sociale. Il a pour missions la production de données et l’analyse des politiques et des pratiques, et l’élaboration de recommandations en matière d’observation locale. Pour réaliser ses missions, l’Odas a constitué des structures permanentes d’observation spécialisées (observatoire de l’action sociale départementale, observatoire de l’action sociale des villes, observatoire de l’enfance en danger, observatoire du soutien au vieillissement). Le site présente l’institution et ses observatoires, ses enquêtes, ses publications. Des informations sur les événementiels et rencontres, et quelques réponses à des questions courantes complètent le site.
    • ONPES (Observatoire National de la Pauvreté et de l’Exclusion Sociale). Créé en 1998, cet observatoire a pour mission de rassembler les données relatives aux situations de pauvreté, de faire réaliser des travaux d’étude, de recherche et d’évaluation, de diffuser annuellement les informations recueillies, et de contribuer ainsi au développement de la connaissance dans ce domaine. Ce site présente l’observatoire et ses publications.
    • REES FRANCE (Réseau d’Evaluation en Economie de Santé). Ce site est entièrement consacré à l’évaluation économique des stratégies thérapeutiques et des actions de santé. Son domaine d’activité privilégié : la recherche d’efficacité comparative clinique, humaine et économique des traitements en pratique médicale quotidienne. Etudes de cas sur un certain nombre de pathologies pour lesquelles l’Institut de Recherche et d’Evaluation Medicale et Economique a été amené à intervenir et articles pédagogiques sur des points clés comme : la théorie de la décision, les modèles de Markov, le ratio cout-efficacité différentiel, les calculs de coûts, la régulation des systèmes de santé, et bien entendu les réseaux de soins coordonnés.
    • SAMU Social. On trouve sur le site toutes les informations concernant l’historique du Samu social, son fonctionnement actuel (équipes, métiers, gestion du 115), son éthique (charte), les centres de soins ou d’hébergement dont il dispose. Par ailleurs, l’observatoire du Samu social est présenté dans la rubrique  » missions « . Créé en avril 1999, il a pour objectifs d’améliorer les connaissances scientifiques sur les populations démunies, de la grande précarité à la grande exclusion, en identifiant et analysant les problématiques sanitaires et sociales, et d’observer les phénomènes d’errance, en établissant une typologie des populations, repérant leur trajectoire et surveillant les indicateurs sociaux.
    • Service des causes médicales de décès
      – Présentation du CépiDc et de la statistique des causes de décès – Interrogation de la base de données sur les causes de décès en France
      – Consultation de la liste des publications disponibles
      – Consultation des informations sur le centre OMS pour la classification Internationale des Maladies
    • SFES  (Société Française d’Economie de la Santé). Cette société scientifique a été créée en 2002. Elle souhaite regrouper tous les acteurs qui interviennent en économie de la santé. Elle anime des journées d’étude et des conférences.
    • La santé dans les bibliothèques universitaires : Sudoc
    • TIBS (Traitement de l’Information en Biologie Santé). Ce laboratoire réalise des recherches et développe des outils ou systèmes d’information dans les domaines de l’information et de la communication en santé. Parmi ses réalisations, le catalogue des sites médicaux francophones Cismef. On trouve, sur le site, ses recherches, ses réalisations, ses membres, ses contrats de recherche et ses nombreuses publications
  • Partager cette page sur :

    Le lien a bien été copié !