L’article de la semaine #06

On est tombé sur « The interior as interiority ». article signé Vlad Ionescu, publié sur la plateforme de recherche Palgrave Communications en 2018

Publié par Bertrand Ehrhart23 novembre 2021

L’auteur aborde la distinction entre décor et structure dans son introduction, et de convoquer Emmanuel Kant et Walter Benjamin pour nourrir son argumentation quant à une esthétique de l’architecture intérieure.

Il livre sa définition des intérieurs, qu’il aborde dans leurs dimensions politique et culturelle, et où, forcément, les organisations sociales ou civilisationnelles, déterminent un mobilier et des distributions d’espaces, qui influent voire forment la structure des bâtiments, ce qui confirme la porosité entre intérieur et extérieur.

Le caractère nécessairement évolutif des aménagements intérieurs, aussi, influe sur le bâti, même si ces changements s’inscrivent dans une temporalité plus courte que celle de la structure d’une architecture : « (…) Buildings change from inside out (…) ».

Et d’introduire la notion d’intériorité, qui, si l’on comprend bien, désigne les influences réciproques entre objets et modes de vie : « This brings us to the idea that the interior has always been indistinguishable from people’s inner life – let us call it their interiority. »

Cette notion est illustrée par des citations de Virginia Wolf, où « the house » représente l’intérieur, quand « the home » incarne « the interiority », notions mises en évidence aussi par Georges Perec, qui pousse la notion à son paradoxe, où l’intérieur de chacun organise la représentation que l’on se fait du monde extérieur.

Dans ses relations à l’intériorité, l’intérieur représente un enjeu bien plus signifiant que le simple aménagement plus ou moins ergonomique ou confortable, puisqu’il est le monde lui-même, construit par nos subjectivités.

Vlad Ionescu est enseignant chercheur à la Faculty of architecture and arts, Hasselt University, à Hasselt, en Belgique (trop forts les belges, une fois de plus !).

Cet article est disponible en ligne, sur la plateforme palgrave communications : humanities, social sciences, business, via la notice The interior as interiority, au catalogue de la bibliothèque de l’école Camondo.

Lisez The interior as interiority, ça vous fera du bien de lire un petit peu Vlad Ionescu.

Dans la même thématique

Partager cette page sur :

Le lien a bien été copié !